XL 2016 Nb de jours à travailler

Moi69

XLDnaute Occasionnel
Bonjour et Bonne Année le Forum,

Aujourd'hui je viens vers vous pour une fois de plus un problème que je n'arrive pas à résoudre.

Je souhaiterai connaître le nombre de jours à travailler d'après n'importe quelle date. Je sais le faire à partir du 01/01 mais pas pour les autres jours car je n'arrive pas à calculer les variables.
Je m'explique :
le nombre de jours travaillés = nb de jours ouvrés (en tenant compte des jours fériés) - les congés payés - les jours fériés hors week-end

Je pars d'un postulat simple : les congés payés sont calculés du 01/01 au 31/12, cad qu'au 01/01 on a 2,08 jours de CP (jusqu'au 31/01), le premier jour de février 4,16 (ainsi que les autres jours de février), le premier jour de mars 6,24 etc...
Idem pour les jours fériés, ils varient selon la date : par exemple, le 25/07, les jours fériés précédents sont passés (jour de l'an, pâques, lundi de pâques, le 01/05...)

J'ai mis un petit fichier en exemple où j'ai déjà commencé avec le plus simple :)

Je vous remercie pour vos retours et votre aide en espérant avoir été assez clair dans ma demande.

Je vous renouvèle tous mes vœux pour cette nouvelle année
 

Pièces jointes

  • NB JOURS A TRAVAILLER.xlsx
    137.4 KB · Affichages: 45

CISCO

XLDnaute Barbatruc
Bonjour

Tu écris que le nombre de jours travaillés est égal à Q17-Q18-Q19 = Nbre de jours ouvrés - nbre de congés payés - nbre de jours fériés hors W.E. . Je ne suis pas certain que cela soit cela car la fonction NB.JOURS.OUVRES a déjà déduit les jours fériés hors W.E. du total des jours hors W.E. Fais un essai en ne mettant qu'un jour férié dans l'année, hors W.E., puis le W.E. pour vérifier la validité des calculs.

Pour ce qui est de ton besoin, c-à-d en fonction d'une date quelconque pour le début de la période considérée, Cf. en pièce jointe.

Une petite explication au passage
La formule a la forme SOMMEPROD(test 1 * test 2 * test3) avec
* test 1 = (JOURSEM(LIGNE(INDIRECT(Q23&":"&Q15));2)<6) renvoie VRAI pour les jours de la date Q23 à la date Q15 hors WE.
* test 2 = ESTNA(EQUIV(LIGNE(INDIRECT(Q23&":"&Q15));(Q2:Q14>=Q23)*Q2:Q14;0)) renvoie VRAI pour les jours de la date Q23 à la date Q15 non fériés (On ne regarde pas si les jours fériés tombent le WE ou pas, car ils ne seront pas pris en compte grâce à la première partie de la formule).
Donc SOMMEPROD(test 1 * test 2) renvoie le nombre de jours ouvrés de Q23 à Q15 inclus.

* test 3 = ((LIGNE(INDIRECT(Q23&":"&Q15))<Q25)+(Q27<LIGNE(INDIRECT(Q23&":"&Q15))))) renvoie VRAI pour les jours de la date Q23 à la date Q15 hors congés payés, avant Q25 et après Q27 donc.
Si les congés payés sont fractionnés en plusieurs périodes, il faut répéter cette dernière partie autant de fois en mettant les bonnes références à la place de Q25 et Q27.

A toi de vérifier. Les deux méthodes devraient donner le même résultat pour les périodes commençant le 1er janvier.

@ plus
 

Pièces jointes

  • NB JOURS A TRAVAILLER.xlsx
    120.4 KB · Affichages: 49

Moi69

XLDnaute Occasionnel
Bonjour

Tu écris que le nombre de jours travaillés est égal à Q17-Q18-Q19 = Nbre de jours ouvrés - nbre de congés payés - nbre de jours fériés hors W.E. . Je ne suis pas certain que cela soit cela car la fonction NB.JOURS.OUVRES a déjà déduit les jours fériés hors W.E. du total des jours hors W.E. Fais un essai en ne mettant qu'un jour férié dans l'année, hors W.E., puis le W.E. pour vérifier la validité des calculs.

Pour ce qui est de ton besoin, c-à-d en fonction d'une date quelconque pour le début de la période considérée, Cf. en pièce jointe.

Une petite explication au passage
La formule a la forme SOMMEPROD(test 1 * test 2 * test3) avec
* test 1 = (JOURSEM(LIGNE(INDIRECT(Q23&":"&Q15));2)<6) renvoie VRAI pour les jours de la date Q23 à la date Q15 hors WE.
* test 2 = ESTNA(EQUIV(LIGNE(INDIRECT(Q23&":"&Q15));(Q2:Q14>=Q23)*Q2:Q14;0)) renvoie VRAI pour les jours de la date Q23 à la date Q15 non fériés (On ne regarde pas si les jours fériés tombent le WE ou pas, car ils ne seront pas pris en compte grâce à la première partie de la formule).
Donc SOMMEPROD(test 1 * test 2) renvoie le nombre de jours ouvrés de Q23 à Q15 inclus.

* test 3 = ((LIGNE(INDIRECT(Q23&":"&Q15))<Q25)+(Q27<LIGNE(INDIRECT(Q23&":"&Q15))))) renvoie VRAI pour les jours de la date Q23 à la date Q15 hors congés payés, avant Q25 et après Q27 donc.
Si les congés payés sont fractionnés en plusieurs périodes, il faut répéter cette dernière partie autant de fois en mettant les bonnes références à la place de Q25 et Q27.

A toi de vérifier. Les deux méthodes devraient donner le même résultat pour les périodes commençant le 1er janvier.

@ plus


Bonsoir,

Je te remercie pour ton aide.
La piste est bonne mais ce n'est pas le résultat escompter. Je vais continuer de chercher.
@+
 

CISCO

XLDnaute Barbatruc
Bonsoir

Ta réponse est plutôt vague :

1) Est-ce qu'il faut utiliser - Q19 dans ta formule, oui ou non ? Si oui, pourquoi ?

2) Qu'est-ce qui ne convient pas dans ma proposition : Nbre de jours travaillés = nbre de jours de l'année non compris les WE, les jours fériés et les congés (non compris ne signifie pas ici soustraction) = nbre de jours de l'année hors WE, non fériés, et hors congés ?

@ plus
 

Moi69

XLDnaute Occasionnel
Bonjour,

Désolé de ne répondre que maintenant mais j'ai été un peu occupé.
En fait, j'ai dû mal m'expliquer : en fait ce que je recherche c'est le nombre de jours à travailler afin de définir le forfait jour.
Lorsque dans la feuille je mets le début des CP au 01/01 et la fin au 31/12, ta formule me sort 0 en jours travaillés.
De plus, je souhaiterai pouvoir connaître le nb de jours ouvrés et de CP quelles que soient la date, c'est pour cela que j'ai mis les différentes dates en colonne AC afin qu'avec une formule en AD et en AE on puisse avoir les résultats escomptés.
J'espère avoir été un peu plus clair.
Merci de toute façon pour l'aide que tu m'as déjà apporté, ça me permet d'explorer d'autres pistes
 

Pièces jointes

  • NB JOURS A TRAVAILLER.xlsx
    121.6 KB · Affichages: 49

CISCO

XLDnaute Barbatruc
Bonjour

Bonjour,
Lorsque dans la feuille je mets le début des CP au 01/01 et la fin au 31/12, ta formule me sort 0 en jours travaillés.

Dans ma formule, Début signifie début du congé, et fin, fin du congé payé. Donc, si on est en congé du 01/01 au 31/12 de la même année, c'est qu'on ne travaille pas du tout cette année là tout en étant payé. Quel veinard !!!!

@ plus
 

Chris24

XLDnaute Impliqué
Supporter XLD
Bonjour

Bonjour et Bonne Année le Forum,
Je pars d'un postulat simple : les congés payés sont calculés du 01/01 au 31/12, cad qu'au 01/01 on a 2,08 jours de CP (jusqu'au 31/01), le premier jour de février 4,16 (ainsi que les autres jours de février), le premier jour de mars 6,24 etc...
Idem pour les jours fériés, ils varient selon la date : par exemple, le 25/07, les jours fériés précédents sont passés (jour de l'an, pâques, lundi de pâques, le 01/05...)

Ta façon de calculer les congés payés me semble un peu fantaisiste.

Le salarié capitalise 2 ½ jours de congés par mois de travail effectif ou période équivalente. Le salarié qui travaille un mois entier ou son équivalent acquiert 2,5 jours de congés. Cela représente un cumul maximum de 30 jours de congés ou cinq semaines par période de référence annuelle complètement travaillée.

Un salarié souvent absent capitalise moins de congés : calcul congés payés
À la fin de la période de référence, l'employeur récapitule le nombre de jours effectivement travaillés par son salarié pour déterminer son nombre de jours de congés.

Certaines absences minorent ce nombre, d'autres non :

Exemple 1 : sur 12 mois, le salarié a été indisponible 3 mois en raison : d'une opération chirurgicale dont la cause est étrangère à son travail et d'un temps de rééducation. L'employeur ne décompte donc que 9 mois de travail effectif soit 2,5 jours de congés × 9 = 22,5 jours de congés arrondis à 23 jours en raison de la règle qui veut que le nombre de congés calculé et obtenu soit toujours porté vers le nombre entier supérieur.

Exemple 2 : sur 12 mois, la salariée a été indisponible 8 semaines en raison d'un grave problème dentaire, puis 16 semaines à l'occasion d'un congé de maternité. Le cumul de ses semaines d'absence se monte à 24 semaines mais les 16 semaines de maternité étant assimilées à du travail effectif, elles ne sont pas déduites. Le calcul des droits acquis est donc le suivant : 52 semaines - 8 semaines d'absence maladie dentaire = 44 semaines de travail effectif ; soit 44 ÷ 4 = 11 mois de travail effectif ; donc 11 × 2,5 = 27,5 jours de congés arrondis à 28 jours au total.
 

Statistiques des forums

Discussions
297 960
Messages
1 964 641
Membres
200 628
dernier inscrit
pop600